Télescope solaire

Un télescope solaire à miroir transparent !

Il existe de nombreux moyens pour observer le soleil. Filtre à l’ouverture (souple ou en verre), projection, hélioscope de Herschel (pour les lunettes), filtre Ha, CaK ….. et miroir sans aluminure.

Ayant en ma possession un newton âgé d’environ 20 ans dont le miroir était bien abîmée l’idée m’est venue d’en faire un instrument d’observation solaire.

La modification a faire est très simple puisqu’il suffit de faire partir l’aluminure par un trempage du miroir dans un bain d’acide chlorhydrique.

Dans mon cas 1 semaine aura été nécessaire.

24H
24 H
72H
72 H
1 semaine
1 semaine
miroir désaluminé
Le miroir prêt à être remonter. Un point a été fait au centre pour faciliter la collimation au pointer laser

Le télescope prêt à l’emploi

Malgré seulement 5 % de lumière réfléchi la luminosité est encore trop forte pour l’observation visuel, il faut donc filtrer.

L’intensité lumineuse étant beaucoup plus faible qu’avec un miroir normal il est possible de filtrer au niveau de l’oculaire sans risque d’échauffement et d’éclatement des filtres.

Il est possible de mettre sa main au foyer et de la laisser indéfiniment sans ressentir de chaleur importante.

Il faut utiliser un ou plusieurs filtres neutres pour ajuster la luminosité (densité 3 minimum).

Par sécurité j’ajoute toujours un filtre luminance pour bloquer les UV et les Infrarouges.

Également par sécurité j’ai fait un suivi du soleil pendant 1 heure pour vérifier le comportement des filtres.

Première image obtenue avec ce télescope

En visuel la qualité des images est très variable.

Bien souvent la turbulence ne permet pas de profiter des 200mm d’ouverture mais quand le ciel est stable ça vaut le coup d’œil.

AVANTAGES

  • Si on a déjà le télescope ça ne coûte rien

  • Complètement achromatique donc il est possible de faire des images à toutes les longueurs d’onde

  • Bonne résolution en imagerie et en visuel quand le ciel est stable

  • Pas de diffusion de la lumière comme avec les filtres pleine ouverture donc a priori un meilleur contraste

INCONVÉNIENTS

  • Difficulté pour faire une bonne collimation

  • Quand même besoin de filtres

  • Ne pas oublier de transférer les filtres quand on change d’oculaire !

  • Risques habituels de l’observation du soleil !

Améliorations possibles

  • Dépolissage de la face arrière du miroir primaire

  • Replacement du tube par une structure ouverte

  • Rigidification de l’araignée du secondaire

Lionel

Fermer le menu